Café grain colombie (Victoria Ines Cardona) - Parcelle Le café Qui Fume

Café grain colombie (Victoria Ines Cardona) - Parcelle Le café Qui Fume

Distributeur
Le café qui fume
Prix normal
29,80 €
Prix réduit
29,80 €
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.

L'année dernière, nous avons eu le plaisir de découvrir la production de Victoria, une fois que nous avons découvert son parcours, son expérience de vie et la qualité de sa production, nous avons décidé de lui acheter la totalité de sa récolte chaque année, et ainsi d'évoluer ensemble. Le Covid ayant impacté nos voyages, nous devrions pouvoir la rencontrer en fin d'année 2021 afin de poursuivre nos échanges sur la culture de notre café.

Le mot du torréfacteur : ce café issu de la variété Castillo présente un nez complexe autour de notes de fruits et de sucre, en bouche nous découvrons un café avec des notes de pralines, abricot avec un corps velouté et suave traduisant de belles notes de sucrosité.

A déguster aussi bien en filtre qu'en espresso.

La culture du café en Colombie

Un petit peu d’histoire, le café est arrivée en Colombie par le jésuite espagnol José GUMILLA, il se démocratise au cours du 19ème siècle avec les premiers fermiers indépendants, la culture du café y prend alors de l'importance durant la fin des années 1850 et se répand à travers de nombreuses régions du pays. 

Après la seconde guerre mondiale la Colombie se classe alors comme le second pays exportateur au monde devant le Vietnam en termes de volume. La culture du café en Colombie a subi divers revers depuis cette période, passant de l’instabilité des cours du café à la maladie de certaines variétés d’arabica, à une politique économique compliquée. 

De nous jours, la Colombie se présente dans une situation favorable pour aborder les problématiques climatiques et les maladies des caféiers. En effet, les nombreuses actions engagées depuis des années leurs ont permis de développer des variétés d’arabica telle le Castillo résistant à la rouille ou leur propre engrais à base des déchets naturels de production du café.

Le département de CAUCA 

Cauca est situé dans le sud-ouest de la Colombie. Sa capitale est Popayan, le département doit son nom à la rivière CAUCA qui prend sa source dans les montagnes. 

La culture est la principale source de revenus du département qui compte environ 1300000 personnes. Les nombreux conflits avec les Farcs ont marqué profondément cette région, en ralentissant son développement. Toutefois, depuis l’accord de paix engagé il y a quelques années, de nombreuses améliorations socio-économiques sont perceptibles. 

Dans la Laguna Sibéria, ainsi que dans de nombreuses réserves, nous pouvons observer un gouvernement local indépendant, représenté par les cabildos avec leurs propres règles, et lois de fonctionnement conformément aux ethnies qu’ils représentent. Le café est l’une des principales cultures bien que l’on puisse y observer également le développement de l’élevage et de la pisciculture.

La ferme Los Tres Pinos

Victoria Ines possède sa propre ferme située dans la réserve de Laguna Siberia, dans la municipalité de Caldono, à une altitude de 1800m, elle travaille avec son mari Carlos Alberto Gonzales pour développer sa production qui s’étend aujourd'hui sur une surface de 0,5ha représentant environ 900 à 1100 kg de café vert par récolte issus de leur 2300 arbres. 

Ensemble et avec l’aide de leurs 4 enfants ils mènent de nombreux projets en tenant compte de l’environnement et de leur culture locale. Ils ont entamé le processus de passage en agriculture biologique et sont déjà certifiés fairtrade. 

Ils produisent également leur propre engrais naturel en utilisant la pulpe des cerises mélangée à des vers pour permettre son développement. 

Durant les périodes de récolte, ils mobilisent l’ensemble de leur famille afin de ramasser les cerises pour ensuite passer aux méthodes de lavage et de séchage. Victoria et Carlos appartiennent au groupe ethnic Nasa et participent à la préservation de leur langage et de leur culture.

L’arabica Castillo 

Il s’agit d’une variété d’arabica issue d’un croisement entre les variétés Catura et hybride du Timor. 

Il a été découvert par le CENICAFÉ (centre national de recherche sur le café) et doit son nom à Jaime Castillo Zapatta réputé pour avoir découvert une variété d’arabica résistante à la rouille. 

Il est cultivé depuis 2005 et a permis de gagner en productivité, tout en gardant le côté très aromatique de la variété Caturra.

Méthode de séchage 

Victoria et son mari, ont construit quatre lits de séchage africain, ce qui leur permet de sécher notre café pendant une durée de 12 jours. 

Afin de faciliter leur travail, ils y ont développé leur propre moulin humide, avec une capacité de 50 kg de cerises par heure. 

Une fois le café séché en parchment, il sera envoyé à Popayan pour y être préparé à l’exportation dans nos locaux.